Lisoti: La marque de Cosmétique Made In Saint-Nazaire

dsc_0287dsc_0278dsc_0282

Il y a bientôt 1an, je rencontrais Claire, la créatrice des Cosmétiques Lisoti, que l’on peut trouver uniquement à Saint-Nazaire.
J’ai été conquise par Claire et ses produits. Lorsqu’elle vous parle de ces cosmétiques, une réelle passion l’anime, c’est une personnalité à part entière qui ne mâche pas ses mots, mais aussi une personne douce, accueillante et chaleureuse.

Lorsque je l’ai rencontré, je cherchais le shampoing solide idéal et ce fut la révélation… C’est la première fois que je trouve un shampoing solide moussant mais pas trop, mais qui donne tout de même l’impression qu’on est en train de se laver les cheveux, ce qui n’est pas le cas de tous les shampoings solides, pour en avoir testé plusieurs. Et puis surtout, il démêle les cheveux et les laissent souple, car parfois avec les shampoings solides on ressort avec un petit aspect crin de cheval par très agréable surtout pendant le brossage. Bref j’avais enfin trouvé mon shampoing solide.
Et petite astuce écolo de Claire, pour garder son shampoing solide encore plus longtemps, vous pouvez juste faire mousser le savon dans vos mains et appliquer la mousse sur vos cheveux, cela suffit largement. Et côté emballage et bien le top, c’est qu’il n’y a pas, enfin presque pas. Si vous achetez directement en boutique ou en commande direct vous pouvez apporter votre contenant, pour ma part mon premier savon acheté était dans une jolie boîte en pliage réalisée par Claire, que je lui ai rendu pour qu’elle puisse la réutiliser, mais je crois qu’elle a le projet de proposer des petites boîtes en verre genre mini-bocaux, pour ceux qui le désirent, ce qui sera bien pratique pour emporter son shampoing en vacances.

dsc_0264

Donc, après avoir découvert, testé et approuvé ses cosmétiques de qualités, je ne pouvais que vous en parler.

Je me suis donc rendue dans l’atelier de Claire, situé à son domicile, pour papoter cosmétique, entrepreneuriat, artisanat, etc…
A mon arrivée, j’ai découvert une petite pièce lumineuse dédiée à son activité, Claire était en train de filtrer des fleurs de calendula séchées dans de l’huile d’olive. Dans un coin, un petit meuble servant à entreposer les savons pour les faire sécher, des huiles essentiels par-ci par-là, ses ustensiles, un vrai petit laboratoire…

dsc_0632dsc_0627dsc_0623dsc_0619Filtrage des fleurs de calendula séchées dans de l’huile d’olive

dsc_0606dsc_0608dsc_0609dsc_0615
Démoulage des savons

dsc_0664

Je vous laisse revivre ce sympathique moment en sa compagnie.

dsc_0667

Bonjour Claire, peux-tu nous parler un peu de toi?
J’ai 34 ans, je suis originaire de région parisienne où j’ai vécu jusqu’à mon déménagement à Saint-Nazaire il y a un peu plus d’un an. Je suis mariée et nous avons deux enfants de 7 et 3 ans. Je suis éducatrice spécialisée de formation.

Comment t’es venue l’idée de créer Lisoti?
J’ai commencé à fabriquer mes cosmétiques pour moi il y a quelques années. J’ai été plus attentive au choix de mes cosmétiques pendant et après mes grossesses, et j’ai bien souvent eu du mal à trouver des produits qui me convenaient en tous points. Un jour, une amie m’a parlé d’une boutique à Paris, où l’on pouvait trouver tous les ingrédients pour fabriquer ses propres cosmétiques. Au début, nous étions complètement perdues, certaines recettes ne fonctionnaient pas du tout. J’ai persisté car je suis quelqu’un d’assez têtue… Au fil du temps, j’obtenais des produits qui me plaisaient beaucoup plus que ce qui existait sur le marché. Sous l’aimable pression de gens de mon entourage, je me suis lancée dans la création de Lisoti, et je ne le regrette pas une seconde ! J’ai commencé à faire des produits pour les copines, puis les copines des copines, et puis le bouche à oreille a fait son effet.

Quelles sont les valeurs de Lisoti?
La valeur première de Lisoti c’est le respect : respect de l’environnement par le choix de matières premières et contenants non polluants, respect de l’homme qui cultive ou récolte ces matières premières, et respect du client par une éthique infaillible en ce qui concerne la fabrication des cosmétiques.
Ensuite il y a le partage, quand il a fallu fixer les prix, j’ai fait le choix de faire de plus petites marges pour atteindre plus de clients, pour que les produits soient assez accessibles. Faire une gamme de produits de luxe en privilégiant un packaging plus luxueux n’était pas du tout un choix envisageable pour moi. J’adore discuter de ce que je fais, de mes produits, de mes choix de matières premières…

Peux-tu nous décrire ce que tu proposes comme produits?
Je propose 12 produits répartis en 3 gammes : corps, cheveux et savons. Je fabrique mes savons en saponification à froid. Pour les cheveux, je fais un shampooing solide et un sérum au jasmin pour les cheveux secs. Pour le corps, mon produit chouchou est le baume à la bergamote, ultra nourrissant et réparateur, une crème pour les pieds (miraculeuse selon mes clientes !), un gommage au sucre miel et noix de coco, et une huile pailletée pour hydrater, parfumer et sublimer la peau !

dsc_0651dsc_0663dsc_0659dsc_0640dsc_0641

Comment et ou sont fabriqué tes cosmétiques?
Je fabrique tous les cosmétiques chez moi, dans une petite pièce dédiée à la fabrication. J’utilise la cuisson au bain-marie pour chauffer mes huiles ou beurres lorsque c’est nécessaire. Je suis toujours les mêmes recettes, au milligramme près.

Comment choisis-tu tes matières premières et fournisseurs?
En fonction de la qualité des matières premières, des conditions d’obtention de ces matières premières.

Quels ont été tes plus gros challenges depuis la création de ton entreprise ?
Les dossiers sanitaires pour obtenir les autorisations de mise en vente sur le marché. J’ai tout appris toute seule, et parfois, j’ai été confrontée à des difficultés techniques qui me paraissaient insurmontables. J’ai passé des centaines d’heures à remplir les dossiers d’autorisation, et je ne suis pas pressée de recommencer (mais cela va fatalement se produire puisque je voudrais lancer une gamme pour le visage…)

Aurais-tu un souvenir particulier, un moment fort de ton aventure avec Lisoti à nous raconter?
Cet été j’ai fait pour la première fois les marchés nocturnes d’artisans  dans plusieurs villes. Ça a vraiment été des moments forts, avec beaucoup de solidarité entre artisans, j’y ai rencontré des personnes bienveillantes, qui m’ont aidé à faire évoluer mon stand. Je pense que mon entreprise s’est développée comme jamais au cours de ces deux derniers mois.

A quoi as-tu renoncé pour garder ton côté écolo dans ton travail ? Qu’y as tu gagné ?
J’ai renoncé à l’argent facile… Parfois les gens trouvent que mes produits sont chers, parce qu’ils ne se rendent pas compte du coût des matières premières de qualité… Mais le rendu dans le produit fait toute la différence. J’y gagne une fierté par rapport à ce que je fais et une clientèle fidèle qui partage mes valeurs.

Quelle tâche te rebute le plus dans ton métier de créateur ? Et ta tâche préférée ?
Tout l’administratif. C’est vraiment pénible pour moi. Ce que je préfère, c’est la vente, les marchés, les salons, les contacts avec la clientèle. J’adore aussi me lancer dans de nouveaux défis, tester de nouvelles recettes et ne pas m’arrêter tant que je n’ai pas trouvé ma recette parfaite.

Quel est ton engagement écologique au quotidien ?
Je fais très attention à ma consommation d’énergies et ce depuis des années. Je dois encore évoluer par rapport à la gestion des déchets, c’est en cours !
Et côté entreprise, je produis des déchets, mais plus mon entreprise se développe, plus j’achète les matières premières en grandes quantités, réduisant ainsi les emballages et les transports.

Quels sont les projets de Lisoti ?
Développer une gamme de produits basiques pour le visage, et d’autres produits dérivés, comme la pochette à savon tricotée.
Et petit scoop en exclusivité pour le début de l’année 2017 et en collaboration avec Christophe le vendeur de la boutique « Pas que Beau », la création d’une collection de bougies naturelles en association avec mes savons… ?

Où peut-on retrouver les produits Lisoti?
Pour les événements où je suis présente, j’essaie de publier régulièrement sur Facebook, sinon, mes produits sont en vente à la boutique de créateurs « Pas que Beau », sur la place des droits de l’homme et du citoyen Nelson Mandela à Saint-Nazaire (la boutique va bientôt déménager). Et bientôt un savon de thé sera en vente Au Pré Vert, rue du Maine à Saint-Nazaire également. On ne trouve mes produits qu’a Saint-Nazaire et alentours, c’est un choix, je ne fais pas de vente en ligne, je n’ai pas de site internet, mon objectif étant de développer une clientèle locale.
Mais pour les personnes voulant découvrir mes produits, un petit mail ou un message sur ma page facebook, et je me ferais un plaisir de vous envoyer votre commande.

Le mot de la fin, pour toi l’écologie c’est … ? l’avenir de nos enfants…

Facebook: Lisoti
Instagram: Lisoti_cosmetiques_naturels
Mail: lisoti.cosmetiques@gmail.com

Points de ventes:
Boutique de créateurs « Pas que Beau »41 avenue de la république, Saint-Nazaire

Salon de thé « Au Pré Vert »30 rue du Maine, Saint-Nazaire

Advertisements

2 réflexions sur “Lisoti: La marque de Cosmétique Made In Saint-Nazaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s