12 litres de déchets en un mois

DSC_0116

Bientôt 3 ans que nous avons mis en place des gestes simples et efficaces pour réduire nos déchets, une nouvelle étape qui allait de paire avec l’envie de vivre plus simplement, loin de la société de consommation.

Il y a peu de temps, on nous a demandé combien de sacs poubelles on jetait par semaine et de quelle capacité. Et là, on s’est regardé du coins de l’œil avec l’amoureux et on s’est rendu compte qu’on ne s’était jamais posé la question, il faut dire qu’on sort tellement rarement la poubelle.
Alors on a pris le temps d’observer, sachant que c’est une moyenne, car les mois sans invités n’ont rien à voir avec les mois avec invités, car qu’on se le dise, et on va pas se faire de copains là, ouvrez bien vos écoutilles « Les invités vous nous pourrissez notre poubelle et notre objectif zéro déchet, mais on vous en veut qu’à moitié car on vous aime ».
Donc pour en revenir à nos déchets, notre famille se compose de 2 adultes et d’1 bébé de 15 mois et nous avons une petite poubelle de 12l cachée sous une table de la cuisine et nous la sortons toutes les trois semaines voir même tous les mois, et en général elle n’est même pas remplie à ras bord, mais l’odeur fait qu’on la sort. On réfléchi même à réccupérer une poubelle plus petite en attendant de ne plus en avoir du tout 😉
On pensait pas qu’on avait réduit autant nos déchets, mais pour en arriver là on a changé pas mal de choses.

DSC_0001DSC_0005

Allez c’est parti, je fais une petite liste en vrac, et je reviendrais plus en détails sur chaque chose pour des prochains billets ici.

– on consomme très très peu, ce qui fait énormément changer la donne, on achète presque rien de neuf, on recycle, on trouve, on troc, on achète d’occasion. Et quand on doit acheter neuf, on essaye au max du max d’acheter 100% français, local ou artisanal.
– on fait nos courses uniquement au marché et en magasin bio. On achète presque que du vrac.
– on fait les gâteaux pour ne pas avoir a acheter ceux emballés.
– on ne prend pas de sacs plastiques, on essaye de toujours avoir un sac en tissus sur nous.
– on réutilise les sacs papiers du magasin bio et je suis en train de faire des sacs en tissus pour le vrac, les fruits et les légumes.
– on apporte nos récipients au marché. Il a fallu se battre un peu au début, mais maintenant les commerçants comprennent et sont ravie de faire des économies. Bon ça fait un peu jaser dans les files d’attentes, mais comme ça on sème des petites graines.
– on achète plus de fromage râpé, mais du fromage à la coupe qu’on râpe nous même à l’ancienne.
– on ne prend plus les papiers autour du pain, le peu de fois où on va à la boulangerie, car on essaye de faire le plus possible notre pain.
– pas de bouteilles en plastique, mais des carafes en verre et 2 gourdes en métal qui nous suivent partout.
– plus de levure en sachet mais bicarbonate pour cuisiner.
– plus de papier aluminium et film plastique, mais tissus imperméabilisé que je fabrique.
– plus de papier sulfurisé, mais un tissus pour cuisson réutilisable.
– plus d’essuie-tout et de serviettes en papiers. On a ressorti les serviettes en tissus comme à la cantoche.
– on rempli le produit vaisselle au magasin bio.
– Bébé est en couche lavable et on utilise des lingettes en tissus.
– J’utilise une coupe menstruelle et des serviettes intimes en tissus.
– on utilise un cure oreille réutilisable et lavable. (ça fait un peu peur comme ça, mais ça se passe bien)
– on se lave au savon
– pour le PQ on achète celui en carré (feuille par feuille) du coup mine de rien on gaspille moins, et on va passer aux lingettes lavables pour la petite commission.
– on nettoie tout au vinaigre blanc et bicarbonate.
– plus d’éponge, mais une Tawashi que j’ai crochetée.
– plus de kleenex mais des mouchoirs en tissus, comme chez mémé.
– pas de lessive en bidon, mais des noix de lavage et bientôt de la lessive en vrac au magasin bio qu’on pourra remplir dans une bouteille. Et peut-être un test de lessive maison.
– on évite de prendre des échantillons, des cadeaux gadgets, des pubs, de la paperasse qu’on jettera aussitôt lu. On fait juste un écart pour tout ce qui est culture.
– on essaye d’acheter des jouets en bois et d’occasion.
– on compost à gogo.
– On se désencombre, en vendant sur leboncoin, en donnant, en troquant.
– je couds, je crochète et je tricote pour notre grumgrum, pour nous et pour la maison.

Voilà j’en oubli peut-être mais le principal est là je pense…

Et encore pleins de gestes qu’on ne fait pas, mais qui vont se mettre en place petit à petit et que je viendrais partager ici.

Notre façon de consommer et de vivre à changé radicalement, et je remets même mon activité professionnelle en question (j’ai créé mon activité de création textile il y a 5ans et j’assume de moins en moins de proposer des créations à vendre, car ça implique que les clients doivent consommer pour me faire travailler, même si je sais que parfois on peut se faire plaisir et acheter neuf, chose qu’il m’arrive de faire, mais du coup je suis en train de revoir mon activité et j’ai envie de développer des produits liés au zéro déchets: sacs, pochettes, accessoires, serviettes intimes en tissus, etc)

Voilà tout pleins de petits gestes qui changent la vie et la rende plus légère. Ça paraît insurmontable comme ça, mais en mettant en place petits gestes par petits gestes, on arrive très vite à se débarrasser de tout ses déchets inutiles. On se posait beaucoup de questions au début de notre cheminement, mais on s’est très vite habitué à vivre et à consommer plus simplement.
Cette démarche nous fait devenir plus créatif, on anticipe pour ne pas avoir à acheter pour rien, on cherche des astuces pour remplacer, ça en devient presque un jeu.

Bon, on est encore loin du petit bocal de moins d’un litre de déchets de Béa Jonhson, mais on est sur la bonne voie.

Et chez vous ça se passe comment ? Vous en êtes où ? Il y a t-il des choses que vous n’êtes pas prêt à sacrifier ?

Advertisements

8 réflexions sur “12 litres de déchets en un mois

  1. a+b dit :

    Ah c’est drôle que tu penses orienter ton activité créative vers le zéro déchet, parce que ce midi j’y pensais dans ma voiture. En me disant ce serait bien que quelqu’un propose des sacs pour le vrac fait-main et autres produits du même genre.
    Les grands esprits se rencontrent 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Mum à contre courant dit :

      Bonsoir, en effet cela prend un peu de temps pour arriver à diminuer considérablement ses déchets, mais une fois qu’on est lancé, on ne fait plus marche arrière et ce n’est que du positif pour notre belle planète.
      Je part de ce pas faire un tour sur votre blog.
      merci pour votre visite.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s